Nuit blanche 2022 La Commanderie bandeau 2

Une Nuit blanche à La Commanderie

Samedi 1er octobre de 20h à minuit, place à l’image sous toutes ses formes (expositions, installations, performances) : Le temps d’une soirée voyagez avec des propositions aux univers étonnants !

Nuit blanche 2022 la commanderie page

Le temps d’une soirée, soyez attentifs à votre ombre dans les différents bâtiments de La Commanderie...

Bâtiment des gardes

Le bâtiment des Gardes accueille pour la soirée une version de la performance Montagnes de la plasticienne et danseuse Sarah Jérôme avec la chanteuse, compositrice, autrice et performeuse Ruppert Pupkin, alias Emmanuelle Destremau, ainsi qu’une exposition de la plasticienne conçue pour une Nuit Blanche à La Commanderie.

A partir de 20h en continu : Montagnes

Exposition - installation de Sarah Jérome

L’exposition présente un ensemble de peintures à l'huile sur papier calque et de sculptures autour de la figure de la « femme montagne ». Le visiteur est invité à découvrir les coulisses du spectacle Montagnes, dont l'exposition devient le décor puisque les œuvres visibles font partie intégrante de la narration. Déambulez au milieu des œuvres comme au sein même de l’atelier de l’artiste.

« J’aime que les images ne soient pas univoques, qu’elles aient plusieurs strates et puissent suggérer des choses ambivalentes.  Comme cette figure de la femme montagne qui peut sembler à la fois enfermée ou protégée. »

Sarah Jérôme

A 21h : MONTAGNES

Performance de Sarah Jérôme et Ruppert Pupkin (45 mn)

Montagnes Nuit blanche 2022
Montagnes | Ⓒ Sarah Jérôme / Ruppert Pupkin

Sarah Jérôme et Ruppert Pupkin ont imaginé Montagnes où elles explorent les fardeaux de l’existence avec lesquels nous sommes contraints de danser et de chanter, malgré tout. Ces montagnes qu’on porte sur le dos… Dans cette œuvre hybride, les réalités sont passées au mixeur.  On tombe amoureuse d’une statue. La résonance d’une céramique inspire une chanson. La danse surgit des gravats comme un exutoire. La théâtralité arrive parfois à l’improviste, burlesque ou tragique. En même temps que des œuvres se fabriquent au plateau, les artistes se transforment dans une quête impossible de sens. Finalement, ce qui compte c’est de résister à la matière, tenir jusqu’au bout !

Avec Ruppert Pupkin, Sarah Jérôme, Benoit Perraudeau, Anne Wagner-dit-Reinhart/Musique Ruppert Pupkin et Benoît Perraudeau /Œuvres Sarah Jérome / Texte Emmanuelle Destremau /Création lumière Benoit Perraudeau / Régie générale et régie plateau Anne Wagner-dit-Reinhart /Régie son Lisa Sarran

Production CHOKE /coproductions Comédie de Colmar - CDN Grand Est Alsace, L’Escapade à Hénin-Beaumont, La Commanderie de Saint- Quentin-en-Yvelines / soutien DRAC Île-de-France / production en compagnonnage avec la Compagnie Hippolyte a mal au coeur - Estelle Savasta

Cour de la Commanderie

Where the Tides Ebb and Flow la commanderie
installation Where the Tides Ebb and Flow | Ⓒ B. Hug - SQY

A partir de 20h en continu : Where the Tides Ebb and Flow

installation de Pedro Marzorati

Pedro Marzorati est un artiste argentin dont les œuvres incitent à la réflexion en mettant l’accent sur les problématiques humaines actuelles. De mai à octobre, la mare de La Commanderie est transformée par Where the Tides Ebb and Flow, installation de land-art notamment exposée dans le cadre de la COP21 Paris 2015 au parc Montsouris. Elle illustre le thème de la montée des eaux suite au réchauffement de la planète. Les sculptures plus ou moins immergées, représentent les populations qui sombrent déjà dans les flots ou qui sont menacées bientôt de l’être.

Grand Atelier

Looking for Walden exposition Dan Ramaën
Exposition Looking for Walden | Ⓒ Dan Ramaën

A partir de 20h, en continu : Looking for Walden

Exposition - Photographie de Dan Ramaën

Dan Ramaën a été artiste associé à la Commanderie - Arts visuels pour les saisons 2018-2019 et 2019-2020 à Saint-Quentin-en-Yvelines.

En 2020, pour sa deuxième carte blanche, il réalise l’essai photographique WALDEN lors de son voyage entre le Massachusetts et la Louisiane en quête de l’esprit d’Henri David Thoreau. Looking for Walden est extrait de cet essai photographique.

La série d’images exposée propose une escale en terre réservée Cherokee avant de fouler les rives de l’étang où le philosophe vécu pendant plus de deux ans.

Dans la chapelle

Matière Noire - compagnie Retouramont Nuit blanche
Matière Noire, de la Cie Retouramont | Ⓒ Patricia Ouvry

à 20h15 et 22h : Matière Noire

Parcours débutant en extérieur, possibilité de le rejoindre à la Chapelle à 20h30 et 22h15

Performance - Danse de Fabrice Guillot - Compagnie Retouramont (35 min)

Soyons attentifs à notre ombre, cette partenaire toujours présente se déforme en fonction de l’heure solaire ou se démultiplie avec l’éclairage nocturne. Parfois une conjonction entre une source lumineuse et une surface crée une ombre fascinante révélant une conséquence imprévue à notre présence au monde. Pour cette Nuit Blanche à La Commanderie, la compagnie Retouramont se projette sur l’intérieur de la Chapelle pour ouvrir ces limites que sont les murs. Ils deviennent d’immenses écrans pour accueillir l’ombre de notre partenaire intime et inventer une narration nouvelle.

Directeur artistique : Fabrice Guillot / directeur technique : Olivier Penel / Interprètes : Stéphane Couturas et Nathalie Tedesco / avec la participation d’un groupe d’adolescents de SQY.

Production : Cie Retouramont / Partenaires du projet : la MJC-MPT- Centre Social Christiane Faure de Bonneuil-sur-Marne, le bailleur social Valophis, L’Abbaye d’Arthous, la MJC de Torcy, Le Chaplin (Mantes la Jolie), la DRAC Ile de France (été culturel), La Commanderie et la Mission Danse de Saint Quentin en Yvelines, la ville de Nemours pour son festival «Emmenez-moi», le Pôle de Danse Verticale et la Fondation Champalimaud (Portugal).

Nuit blanche à La Commanderie

  • Samedi 1er octobre
    de 20h à minuit

  • Entrée libre

  • Tél. : 01 39 44 54 00

  • La Commanderie - route de Dampierre à Elancourt