La Commanderie

Le lieu

Lieu historique de Saint-Quentin-en-Yvelines, La Commanderie à Élancourt fait partie des nombreuses Commanderies de templiers existantes en occident au XIIe et jusqu’au début du XIVe siècle.

Les commanderies constituent les piliers sur lesquels repose l’ordre des templiers qui se donne pour but, par les armes, de protéger les pèlerins et de défendre les états latins institués en Palestine par les croisés.

La Commanderie des templiers d’Élancourt a été fondée entre 1150 et 1180. L’ensemble se compose de la chapelle de style gothique datant du XIIIe siècle - du bâtiment des Gardes (peut-être antérieur à la chapelle) à usage essentiellement militaire à l’origine - du bâtiment de Bièvres (nom actuel), ancien logement des « Commandeurs » puis des fermiers, du bâtiment de Chevreuse (nom actuel), vestige d’une exploitation agricole jadis florissante.

La Commanderie.Photo chapelle
La Chapelle | Ⓒ C.Lauté - SQY

L’agencement des lieux témoigne de la mission spirituelle et religieuse (chapelle) mais aussi temporelle de la Commanderie : le bâtiment des Gardes voué à l’activité militaire, le bâtiment de Chevreuse à l’agriculture. Il s’agissait de préparer les moines-soldats aux combats des Croisades et de financer les opérations militaires grâce à l’agriculture. On évalue ainsi à environ 150 hectares les possessions acquises par la Commanderie à La Villedieu, dont l’origine semble provenir d’un don du seigneur Gui II de Chevreuse à la fin du XIIe siècle.

La Commanderie
Vue arrière de La Chapelle | Ⓒ C.Lauté - SQY

Après l’anéantissement de l’ordre des Templiers par Philippe le Bel en 1312, la Commanderie est placée sous l’autorité de l’Ordre des Hospitaliers. Comme partout, la Guerre de 100 Ans y fait des ravages. Au début du XVIe siècle, le domaine est loué à des fermiers, vendu comme bien national pendant la Révolution et il devient l’une des grandes fermes de la région au XIXe siècle

La Ferme cesse son activité en 1963, et l’Établissement Public d’Aménagement de Saint-Quentin-en-Yvelines (EPASQY) rachète le domaine en 1972. À l’intérieur du bâtiment des Gardes, l’EPA installe en 1974 son centre d’information puis le lieu devient un centre culturel (1985-1998). L’ex-logis des fermiers est restructuré en lieu de réunions et de réceptions. Enfin, le bâtiment faisant face à celui des Gardes est aménagé en ateliers d’artistes (2008). La chapelle, avec sa tourelle du XVe siècle, est refaite en 2012.

A partir de 1998, le site devient un lieu culturel dédié aux Arts Visuels, géré par l’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines. En 2018 La Commanderie se réinvente autour d’un nouveau projet culturel réunissant les Arts visuels, l’Atelier des Sciences, les Itinéraires poétiques (devenus ensuite Écritures contemporaines) et la Mission danse.

Source : Collection du Musée de la ville

Pour en savoir plus sur l'historique de La Commanderie, cliquez ici

    La Commanderie
    Vue aérienne de La Commanderie | Ⓒ C.Lauté - SQY
    La Commanderie.depuis la Cour
    La Chapelle | Ⓒ C.Lauté - SQY
    La Commanderie
    Le Bâtiment des gardes | Ⓒ C.Lauté - SQY
    Chapelle de La Commanderie
    Chapelle de La Commanderie | Ⓒ C.Lauté - SQY
    Combles de la chapelle
    Combles de la chapelle | Ⓒ C.Lauté - SQY
    La Commanderie.Cour depuis point d'eau
    Cour de La Commanderie | Ⓒ C.Lauté - SQY
    La Commanderie
    Entrée de La Commanderie | Ⓒ C.Lauté - SQY